Un accompagnement bienveillant

  • Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Un accompagnement bienveillant
Un accompagnement bienveillant

Un accompagnement positif fondé sur les capacités

Dans les Babadines, la priorité est donnée à la relation humaine.

L’accompagnement y est fondé sur les capacités et les besoins c’est-à-dire sur le prolongement de l’autonomie plutôt que sur la dépendance ou les déficits.


Un accompagnement qui favorise le lien social

Durant sa vie quotidienne, la personne qui vit en Babadine doit avoir le sentiment qu’elle est utile et l’assurance d’être intégrée à la vie collective si elle en éprouve le besoin.

Vivre chez soi permet à chacun de garder son rythme et son intimité tout en entretenant un lien social avec les autres habitants et l’équipe présente sur place.

Puisqu’il est chez lui, l’habitant de la Babadine reçoit sa famille quand il veut, famille qui, si elle le souhaite, pourra s’impliquer dans la vie de la structure en fonction de ses possibilités et de ses disponibilités.

Un accompagnement valorisant

Chaque acte de la vie quotidienne du plus simple au plus élaboré constitue une liberté d’agir qui doit être encouragée.

Certains arriveront à se laver ou à s’habiller seuls, d’autres feront les courses ou le ménage tandis que d’autres encore auront peine à se lever. L’important est que chacun agisse à la mesure de ses possibilités et que l’accompagnement humain préserve cette autonomie en faisant avec la personne et non pas à la place de la personne.

Que ces gestes soient accomplis seuls ou accompagnés, ils favorisent l’estime de soi et le sentiment d’être utile.