Accompagnement Alzheimer

Tous les seniors qui souhaitent vivre en habitat partagé ont leur place dans Les Babadines, et nous veillons à accompagner et intégrer chacun de nos résidents.

Accompagnement inclusif des maladies
neuro-évolutives type Alzheimer

L’accompagnement individualisé, sécurisé et inclusif

Maintenir les personnes avec des troubles cognitifs dans un cadre de vie « normal » mais sécurisé avec des stimulations permanentes et du lien social leur permettent de se maintenir et de ralentir l’évolution de la maladie.   

Après une période d’adaptation le comportement des personnes atteintes de troubles cognitifs s’améliore grâce d’une part à l’habitat proposé, qui ressemble à un lieu de vie » classique » et d’autre part à la dimension humaine des Babadines qui permet une prise en charge individualisée.

La prise en charge globale

Notre partenaire privilégié AD Seniors, propose une prise en charge globale de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés.


Ad Seniors est un des leaders du service à la personne. Il est spécialiste de l’aide à domicile des personnes âgées et du maintien de l’autonomie.

Les auxiliaires de vie AD Seniors ont reçu une formation spécifique de plusieurs semaines pour l’accompagnement des maladies neuro-évolutives, et sont expertes dans le domaine.

La formation, complète, est effectuée auprès de différents experts : sophrologue, neuropsychologue, ergothérapeute, spécialistes de la mémoire, de la stimulation multi-sensorielle… aux approches complémentaires.


La prise en charge permet de définir les attentes et les besoins et de mettre en place un suivi personnalisé : aide aux actes de la vie quotidienne, recherche de solutions, aménagement du répit (pour les personnes vivant en couple dans une Babadine).

Le rôle du référent Alzheimer :

Il est de proposer des solutions de relais, de chercher des financements, de présenter l’auxiliaire de vie (choisie en fonction des besoins et attentes) à la personne, à ses proches et à l’équipe encadrante des Babadines, d’assurer la liaison médicale avec les acteurs médico-sociaux et le personnel des Babadines,  d’accompagner à la fois l’intervenant, le malade et sa famille.

Le rôle de l’auxiliaire de vie formé à la maladie :

Il est d’intervenir directement dans la Babadine pour accompagner la personne malade dans les actes du quotidien, ce en l’associant autant que possible à ces actes.

Nos auxiliaires de vie présentes 24h/24h et 7J/7J sont formées et habituées à prendre en charge les troubles cognitifs.

La question de la bientraitance

Il est commun d’associer maladie d’Alzheimer et troubles de la mémoire.

Pourtant, la personne atteinte de maladies neuro-évolutives peuvent rencontrer d’autres gênes : difficulté à marcher, perte d’autonomie pour les actes du quotidien, incontinence, troubles du comportement (repli sur soi, agitation…).

Accompagner une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer avec bienveillance, c’est l’aider à préserver ses capacités, encourager son autonomie en faisant autant que possible « avec » la personne et non pas « à sa place ». L’associer aux tâches quotidiennes (laver des légumes, ranger un tiroir…) afin de développer l’estime de soi.

L’aider avec douceur, sans empressement, être attentif à la communication non verbale, adapter son attitude à son comportement, s’adapter à chaque étape de la pathologie.

Et toujours, favoriser la relation humaine. Ainsi, les intervenants peuvent être amené à utiliser des outils pour recréer du lien : ateliers manuels, musicothérapie, jeux spécifiques.